retour à l'accueil retour à l'accueil Billet de Gersende de Villeneuve  Présidente  de la Traverse (juillet 2014 )




                 Nous sommes confiés les uns aux autres…

C ette parole entendue lors d’une émission radio, je l’ai aussitôt happée ; elle a résonné en moi

comme une bonne et belle nouvelle. Nous sommes confiés les uns aux autres

Qu’est-ce que cela signifie au fond ? Que nous nous devons mutuelle protection ? Que nous ne sommes pas aussi indépendants que nous espérons l’être ? La dépendance, et plus encore la grande dépendance est un spectre qui nous affole.

Qui sommes-nous si nous ne sommes plus autonomes, efficaces, rentables ? Quelle utilité gardons-nous ? Voire, terrible question, quelle légitimité à continuer d’exister… ?

J’ai eu récemment le bonheur d’échanger avec Simone Pacot¹. Cette grande dame – et d’âme –, l’une des premières femmes avocates, a défriché un chemin de réconciliation entre le spi et le psi. Courageuse,  visionnaire, infatigable, elle a apaisé les blessures de nombreux êtres blessés par la vie. Elle a consacré

ses jours à remettre debout les plus fatigués, les plus désespérés, inspirée par cette phrase prophétique :

                                                          « Lève-toi, prends ton grabat et marche »².

Aujourd’hui Simone est elle-même une femme fatiguée, usée dans son corps. Mettre un pied devant l’autre lui devient difficile. En maison de convalescence à la suite d’une chute, elle a été une parmi les plus dépendants. Elle a connu le vide intérieur et la détresse existentielle. Une phrase l’a sauvée :

                         « Si tu ne peux ajouter des jours à ta vie, ajoute de la vie à tes jours »³.

Changement radical de regard. Même fatiguée et dépendante, Simone s’est redressée, à nouveau utile, autrement : « Je me suis sentie appelée à un ministère de gratitude et de présence ».

Nos individualismes ne seraient-ils finalement que forteresses de carton, armures d’aluminium, frêles esquifs condamnés à la fragilité?   Et si le « Je » n’était qu’un « Nous » déguisé, une reliance subtile et  absolue ? Tel un Je d’enfant, un je-nous qui nous permettrait de nous confier les uns aux autres, et de nous entr’aimer ?



Gersende de Villeneuve, présidente

¹ Simone Pacot a notamment écrit : « Évangélisation des profondeurs », « Reviens à la vie ! », « Ouvrir la porte à l’Esprit »

² Jean 5, 8.

³ Extrait de Anne-Dauphine Julliand, « Deux petits pas sur le sable mouillé », Ed. Les Arènes.